L'anti-pollution est bien plus qu'un nouveau mot sur toutes les lèvres dans l'industrie de la beauté. Il existe des moyens clairement efficaces de prévenir les dommages toxiques auxquels votre peau est confrontée tous les jours.

Les scientifiques estiment que les facteurs environnementaux sont responsables des premiers signes de vieillissement. Les "méchants" radicaux libres font leur sale boulot, laissant votre peau moins ferme et moins éclatante, provoquant des changements indésirables dans le teint de la peau, des irritations et des éruptions. Vous remarquez les premières rides et constatez que la lueur disparaît. Oui, cela a beaucoup à voir avec l'environnement.

UNE PEAU IMPECCABLE DANS UNE ATMOSPHÈRE TOXIQUE

Les voies respiratoires et le système respiratoire sont les principaux organes affectés par les polluants atmosphériques. Néanmoins, la peau, étant le plus grand organe du corps humain et la barrière entre l’environnement et l’organisme, est l’organe le plus touché par les polluants atmosphériques. Par la production des radicaux libres, les polluants génèrent le stress oxydatif, ce qui conduit à la dégradation du collagène et l'apparition des signes visibles du vieillissement cutané. Il a été démontré que les particules de poussière contenant des métaux lourds entraînaient des signaux pro-inflammatoires dans la peau, déclenchant une cascade de réactions inflammatoires. La pollution active les récepteurs qui jouent un rôle dans la mélanogenèse, ce qui entraîne par conséquent des irrégularités du teint, par exemple, la formation de taches plus sombres. L'exposition à la pollution affecte l'équilibre microbien de la peau et peut contribuer à divers désordres cutanés, tels que l'acné.

Une approche cosmétique pour résoudre ce problème implique l’application topique de produits de soin de la peau contenant des ingrédients fonctionnels capables de lutter contre les dommages cutanés dus à la pollution.

FLAWLESS SKIN IN A TOXIC ATMOSPHERE, MADARA COSMETICS
POLLUTION AFFECTS SKIN, MADARA COSMETICS

STRATÉGIE DE PROTECTION DE LA PEAU

Quatre étapes pour lutter contre la pollution urbaine – apprenez à protéger votre peau contre les polluants toxiques.

NETTOYAGE

La toute première étape consiste simplement à bien nettoyer la peau pour éliminer les micro-poussières, les métaux lourds et les produits chimiques qui y sont déposés. Les produits de rinçage, tels que les mousses purifiantes, peuvent être utilisés dans ce but.

MASQUES ABSORBANTS

Pour un nettoyage anti-pollution plus efficace, utilisez des masques détoxifiants contenant des ingrédients capables d’absorber ou de lier les polluants. Les propriétés chélatrices de certains ingrédients lient les métaux, y compris les métaux lourds, présents à la surface de la peau, les empêchant de pénétrer et de causer des dommages. Il a été rapporté que plusieurs extraits de plantes riches en antioxydants possèdent ces propriétés. La boue des lacs des forêts nordiques (le sapropèle) contient de fortes concentrations d'acides humiques qui lient les métaux lourds et protègent la peau de leurs effets néfastes. Le charbon actif et les argiles sont les solides adsorbants les plus utilisés. Certaines formes d'ingrédients chélateurs peuvent également être incorporées dans des formulations sans rinçage, par exemple les extraits de plantes peuvent être compatibles avec des crèmes.

POLLUTION AFFECTS SKIN, MADARA COSMETICS

SOINS ANTIOXYDANTS

Les antioxydants sont un autre moyen de limiter les dommages dus à la pollution. Les antioxydants réduisent la formation de radicaux libres, en neutralisant ceux qui se sont déjà formés. Les antioxydants renforcent également les facteurs de défense cellulaires, rendant la peau plus résiliente et résistante au vieillissement urbain. Les plantes contiennent un large éventail d'antioxydants, dont beaucoup ont été décrits dans la littérature scientifique. Parmi les antioxydants hautement actifs on peut citer l'extrait d'alchémille (Alchemilla vulgaris) qui est capable de neutraliser in vitro jusqu'à 90% des radicaux libres induits, l'extrait de thé vert et beaucoup d'autres. Il n'est pas inhabituel que l’efficacité des antioxydants dérivés de plantes dépasse les antioxydants synthétiques. Par exemple, les extraits standardisés de bois (bois de chêne, pépins de raisin, thé vert) dépassent de 18 fois l’efficacité du BHT, un antioxydant synthétique couramment utilisé.

BARRIÈRE PROTECTRICE

La quatrième étape consiste à protéger la peau des agresseurs environnementaux en créant une barrière. La création d’une barrière initiale contre les pollutions telles que le CO, l’ozone et la fumée des cigarettes est essentielle si vous souhaitez éviter les signes de vieillissement prématuré. Une couche de film uniforme mais respirant à la surface de la peau aide à garder les contaminants à l’extérieur. Divers ingrédients filmogènes d'origine naturelle (cires, polysaccharides, acide hyaluronique de haut poids moléculaire) et synthétique (par exemple, des silicones) sont disponibles.