PAR DaVIS SUHAREVSKIS

Ce sont LES cellules du millénaire. Tout le monde a entendu parler d'eux, et nous mourons d'envie d'en apprendre plus. Faites un tour pour découvrir les cellules pluripotentes !

Les cals de cellules souches qui vivent, respirent et même font de la photosynthèse

Imaginez une branche d'arbre ou, mieux encore, une tige de basilic sur votre rebord de fenêtre que vous cultivez là pour votre pesto frais. Imaginez maintenant une coupure à votre doigt que vous avez obtenue en préparant ce pesto. Qu'est-ce que ces choses ont en commun ? Les processus de guérison, la croissance et la régénération qui dépendent d'un groupe de cellules aussi merveilleux que mystérieux, les CELLULES SOUCHES.

Les plus petits cals qui deviendront grands et verts

EN VOUS - AINSI QUE DANS D'AUTRES CREATURES MAGNIFIQUES :

On peut dire que les cellules souches sont les "enfants" des cellules, et comme tous les jeunes elles ne savent pas quoi faire. Une cellule souche n’a pas de but précis, elle peut se multiplier et c’est à peu près tout. Et comme tous les jeunes, ces cellules ont un potentiel et une responsabilité immenses. Chez les animaux, les cellules souches sont un composant universel qui génère tous les types de cellules qu'on trouve dans les pupilles, dans la moelle osseuse, dans la peau et à peu près partout. La deuxième sorte de cellules souches sont appelées les cellules souches adultes, et celles-ci ne peuvent devenir qu'un seul type d'autres cellules: cellules nerveuses, cellules de la peau, etc. Si vous avez une plaie, comme cette coupure que vous avez obtenue en préparant le pesto, les cellules souches adultes forment l’équipe de guérison qui devient après le tissu qui forme une peau belle et saine. En dehors de celles-ci, il existe encore des cellules souches embryonnaires présentes dans le stade blastocyste environ cinq jours après l'insémination. Elles sont appelées cellules souches pluripotentes et elles sont littéralement l'ensemble complet, car elles deviennent un organisme entièrement fonctionnel.

Elles vivent dans un incubateur à 26 ° C

QU'EN EST-IL AVEC LE BASILIC OU TOUTE AUTRE PLANTE ?

Les plantes s'en sortent très bien; en général, on peut supposer que chaque cellule d'une plante est une cellule souche. Cela signifie qu'il est techniquement possible de régénérer une plante à partir de n'importe quelle cellule. C'est précisément la raison pour laquelle le fait de déchirer une feuille ou même l’ensemble du sommet ne nuit pas gravement à la plante, mais lui permet de se diviser et de vivre. C'est tellement efficace que les plantes peuvent même se multiplier de cette façon.

En connaissant leur nature, nous pouvons maintenant déterminer les avantages que les cellules souches de plantes peuvent apporter à notre peau. En tant que principal outil de régénération, les cellules souches de plantes contiennent une incroyable variété de molécules bioactives et bénéfiques. Une fois extraites, ces composés se sont avérés, dans de nombreuses recherches, être aimés par la peau humaine. Tous les mécanismes ne sont pas compris, mais les effets sont évidents.

DECOUVREZ LE DRAGON VERT DU NORD !

La tête-de-dragon nordique cultivée en laboratoire à partir de cellules souches

La tête-de-dragon nordique est utilisée dans l'écran solaire visage & corps SPF 30 de MÁDARA

Dracocephalum ruyschiana ou la tête-de-dragon nordique est une plante rare même dans la nature sauvage de la Lettonie. C'est la raison pour laquelle la technologie des cellules souches permet littéralement de sauver des vies (des plantes). Des scientifiques de l’Université de Lettonie nous ont montré processus d'extraction de cellules souches. Cela commence par un échantillon (une feuille ou deux suffit) extrait à l'état sauvage de la plante. Traité avec des antimicrobiens (car il doit être plus que propre), il est ensuite coupé en petits morceaux et placé dans un habitat riche en nutriments. Là, il a les circonstances pour grandir, mais un mélange spécial de phytohormones (les plantes ont des hormones comme tous les êtres vivants) l'empêche de se différencier.

Et c’est ainsi que se forment les belles formations de cellules vertes (appelées scientifiquement les cals). Ils ressemblent beaucoup à l'organisme mère et peuvent recommencer à se différencier. Un extrait est alors obtenu à partir de ces cals. Un extrait débordant de flavonoïdes et polyphénols qui sont des antioxydants renommés. Accompagné d’acide rosmarinique et chlorogénique, qui sont des antioxydants et qui ont également des effets anti-inflammatoires. Il stimule également la synthèse de nouveau collagène et agit comme inhibiteur des enzymes dégradant le collagène.

Ce n'est que la pointe de l'iceberg, non seulement en ce qui concerne cet extrait, mais la technologie entière. Les chercheurs du laboratoire de cellules souches essaient différentes méthodes d’extraction et façons de cultiver les cellules souches et des différentes espèces de plantes. Restez à l'écoute !