Auteur : Elza Birzniece | 6 minutes de lecture

Elza Birzniece, MADARA Cosmetics

Le monde des écrans solaires peut être intimidant. Voici ce qu'il faut faire et éviter de faire concernant l'écran solaire pour rester en bons termes avec le soleil cet été (et toute l'année).

Il faut utiliser la protection solaire tous les jours

Qu'il pleuve ou qu'il fasse beau, il faut porter de la crème protectrice tous les jours de l'année, même à l'intérieur. Seuls les rayons UVB sont atténués par les nuages et l'hiver, mais les UVA sont présents toute l'année et peuvent pénétrer à travers les fenêtres. Portez l’écran solaire 365 jours par an pour protéger votre peau et ralentir le vieillissement et la pigmentation.

Sun protection daily, MADARA Cosmetics

Il faut utiliser le bon niveau de SPF

Le niveau de SPF indique le taux de UVB bloqués de l’écran solaire. En règle générale, il devrait être de 15 ou plus — idéalement, de 30+ si vous allez passer du temps à l'extérieur. Cependant, lors de la randonnée ou du ski à haute altitude ou pendant des vacances près de l'équateur, vous devez utiliser le SPF 50.
Gardez à l'esprit que le risque de lésions cutanées est le plus élevé pour les personnes à la peau et cheveux clairs, avec des taches de rousseur et des grains de beauté1. Donc si vous appartenez à ce groupe, vous devez toujours utiliser un SPF 30 ou 50 minimum.

Il faut vérifier les ingrédients

Il existe deux types de crèmes solaires – les crèmes chimiques qui absorbent les rayons en pénétrant dans la peau et les crèmes physiques qui reflètent les rayons du soleil comme un miroir à la surface de la peau. Malheureusement, certains écrans solaires chimiques contiennent des ingrédients qui pourraient en fait faire plus de mal que de bien.

Méfiez-vous des filtres chimiques tels que l'octinoxate et l'oxybenzone – les études détectent les risques pour la santé associés à ces filtres, ils peuvent s'accumuler dans l'organisme et provoquer des irritations et des troubles endocriniens. Mais il ne s’agit pas seulement de votre propre santé – ils constituent également une menace environnementale, mettant en danger la vie marine et les récifs coralliens.

Heureusement, les écrans solaires à base de minéraux sont une alternative sécuritaire. Recherchez des formules contenant de l'oxyde de zinc ou du dioxyde de titane qui sont respectueuses de votre peau et de la planète.

LA LISTE NOIRE

Soyez conscient de ces ingrédients potentiellement nuisibles des écrans solaires chimiques

Oxybenzone (Benzophénone-3)

Nocif à la fois pour la santé humaine et la vie marine, il agit comme des œstrogènes dans le corps2 et est associé à l'endométriose chez les femmes3. Peut provoquer des réactions allergiques4 et a même été détecté dans le lait maternel.

Octinoxate (méthoxycinnamate d'éthylhexyle)

Se trouve parfois chez les humains, y compris le lait maternel5. Des études montrent des réactions allergiques possibles4, une activité hormonale et un effet sur le système reproducteur6.

Octocrylène

Peut provoquer des réactions allergiques cutanées7.

Homosalate (acide benzoïque, 2-hydroxy-, 3,3,5 -triméthylcyclohexyl ester)

Les preuves montrent qu'il perturbe les œstrogènes, les androgènes et la progestérone9. A été détecté dans le lait maternel5.


Avobenzone (butyl méthoxydibenzoylméthane)

Des études montrent qu'il se dégrade au soleil, libérant des radicaux libres. Associé à une immunotoxicité et aux allergies8.


Salicylate d'éthylhexyle (octisalate)

Des études montrent des signes de pénétration cutanée10 et de réactions allergiques11.

Il faut utiliser un écran solaire à large spectre

Les rayons UVA et UVB sont nocifs différemment – les premiers sont responsables du vieillissement prématuré de la peau tandis que les seconds sont responsables des coups de soleil. Un écran solaire qui ne vous protège que d'un type ou d'un autre ne vous offrira pas une protection complète, alors optez pour des solutions à large spectre.
Puisque nous sommes plus que jamais connectés à la technologie, la protection contre la lumière bleue de nos téléphones et ordinateurs portables est un autre facteur à prendre en compte. Des études indiquent qu'elle contribue potentiellement au vieillissement cutané. Heureusement, les écrans solaires minéraux à large spectre contenant de l'oxyde de zinc ou du dioxyde de titane protègent votre peau de la lumière bleue, donc c'est gagnant-gagnant.

Il faut améliorer votre SPF avec des antioxydants

Le SPF ensemble avec les antioxydants sont vraiment un couple de rêve – agissant comme un véritable booster pour votre SPF, ils neutralisent les dommages des radicaux libres causés par l'exposition au soleil.
Le moyen le plus simple de profiter de ces avantages est de porter un écran solaire infusé d'antioxydants, tel que l’Écran solaire ultra-protecteur SPF50 ou la Crème solaire anti-âge pour le visage SPF30. Vous pouvez aussi utiliser des produits de soin de la peau riches en antioxydants– il existe des possibilités infinies, mais nous vous recommandons d'utiliser du Lycopène, Vitamine E ou Crème régénérante illuminatrice à la vitamine C pour traiter votre peau après une exposition au soleil.

IL FAUT

respecter la date de péremption des crèmes solaires

Il y a une raison pour laquelle il y a une date de péremption sur votre écran solaire – les ingrédients efficaces qui protègent votre peau du soleil se dégradent avec le temps et deviennent moins efficaces. La chaleur et le soleil peuvent également le rendre moins efficace avant la date d'expiration, alors il faut vraiment jeter cette bouteille de crème solaire à moitié utilisée de l'été dernier.

IL NE FAUT PAS

compter sur le maquillage comme seule protection solaire

Les produits de maquillage infusés de SPF tels que CC crème anti-pollution avec SPF15 et Fond de teint éclat doux Skin Equal avec SPF15 s'intègrent parfaitement à votre routine de beauté ; c’est un excellent choix pour la protection quotidienne à l'intérieur ou pour ou se rendre au travail. Si vous prévoyez de passer plus de temps à l'extérieur, essayez de superposer un écran solaire sous votre maquillage pour une meilleure protection.

IL NE FAUT PAS

utiliser seulement un peu

Nous sommes probablement tous coupables de ne pas porter suffisamment de crème solaire, mais une application généreuse est vraiment essentielle pour garantir la protection de votre peau. Utilisez l'équivalent d'un verre à liqueur (ou environ deux cuillères à soupe) pour couvrir votre corps. Et ce n'est pas parce qu'il dit SPF50 sur la bouteille que vous pouvez appliquer moins de produit.

IL NE FAUT PAS

penser qu’une peau foncée vous protège des rayons UV

Bien que les personnes à la peau plus foncée ne se brûlent pas aussi rapidement, elles sont tout aussi sensibles aux effets nocifs à long terme des rayons UV – les dommages ne sont tout simplement pas évidents au début. Tout le monde, quelle que soit la couleur de sa peau, devrait porter une quantité adéquate de crème solaire.

IL NE FAUT PAS

s'attendre à ce qu'une application de la crème va durer toute la journée

Flash info : les écrans solaires ne durent pas toute la journée – la sueur, l'eau, la friction et les rayons UV les décomposent. Il est généralement recommandé de réappliquer l'écran solaire toutes les quelques heures pour en tirer le meilleur parti. Bien que les écrans solaires physiques offrent une protection plus longue, il n'est donc pas nécessaire de les réappliquer fréquemment, mais cela reste nécessaire après le séchage à la serviette, la natation et les activités physiques.

Vos partenaires de protection solaire

mineral sunscreen for face body
Stick solaire minéral pour le visage et les mains En savoir plus
natural certified spf50 sunscreen
Émulsion solaire minérale pour le visage En savoir plus
Crème solaire anti-âge SPF30
Pas de résidu blanchâtre, large spectre de protection UVA + UVB. En savoir plus
Lait Protecteur Léger SUN20
Texture ultra-légère, finition invisible En savoir plus
Écran solaire corps SUN30
Texture soyeuse, translucide sur la peau, large spectre UVA + UVB En savoir plus

Les références

(1) Brenner, B. and Hearing, J. V. 2008. Le rôle protecteur de la mélanine contre les dommages UV dans la peau humaine. Photochem Photobiol. 84(3): 539–549.
(2) Kunz PY, Galicia HF, Fent K. 2006. Comparaison de l'activité oestrogénique in vitro et in vivo des filtres UV chez les poissons. Toxicol Sci 90(2): 349-361.
(3) Kunisue, T. 2012. Science et technologie de l'environnement.
(4) Rodriguez E, Valbuena MC, Rey M, Porras de Quintana L. 2006. Agents responsables de la dermatite de contact photoallergique diagnostiqués à l'institut national de dermatologie de Colombie. Photodermatol Photoimmunol Photomed 22(4): 189-192.
(5) Schlumpf M, Kypke K, Birchler M, Durrer S, Faass O, et al. 2008. Endocrine Active UV Filters: Filtres UV endocriniens actifs : toxicité pour le développement et exposition par le lait maternel. Chimia 62: 1-7.
(6) Schneider S, Deckardt K, Hellwig J, Mellert W, Schulte S, van Ravenzwaay B. "Méthoxycinnamate d'octyle : toxicité pour la reproduction sur deux générations chez les rats Wistar par administration alimentaire."
(7) de Groot AC, Roberts DW. 2014. Allergie de contact et photocontact à l'octocrylène : une revue. Contact Dermatitis. 70(14):193-204.
(8) Stitt WZD, Scott GA, Martin RE, Gaspari AA. 1996. Sensibilités chimiques multiples, y compris la dermatite de contact allergique inatrogène, chez un patient atteint de dermatite actinique chronique : implication pour la gestion. American Journal of Contact Dermatitis 7(3): 166-170.; Buckley D, Wayte J, O.
(9) Krause M, Kilt A, Blomberg Jensen M, et al. 2012. . Les écrans solaires: sont-ils bénéfiques pour la santé? Un aperçu des propriétés de perturbation endocrinienne des filtres UV. Int J Andrology. 424–436.
(10) Walters KA, Brain KR, Howes D, et al. 1997. Pénétration percutanée de salicylate d'octyle à partir de formulations d'écran solaire représentatives à travers la peau humaine in vitro. 1219-1225.
(11) Singh M, Beck MH. 2007. Octyl Salicylate: une nouvelle sensibilité de contact. Contact Dermatitis.