BY LIVA OLINA

L'auteur elle-même dans le désert lors de son premier rassemblement de Spirit Weavers.

La force de la nature est la plus puissante autour du solstice d’été qui est déjà derrière nous, mais les prairies sont encore pleines de plantes médicinales et de tisanes. En fait, à chaque pas que nous faisons dans les champs sauvages, nous marchons sur la médecine de la nature. Mais ne vous inquiétez pas, nous en avons beaucoup ici dans le Nord et ces plantes sont plus fortes que vous ne le pensez - un après-midi pluvieux et elles sont de retour sur leurs tiges. Cependant, leur abondance pose également des problèmes, parce que évidemment vous ne les prendrez pas toutes. Comment savoir quelles plantes cueillir et ramener chez soi pour les longs et froids mois d’automne ? Curieusement, j'ai trouvé mes réponses dans le désert, très loin des prés du Nord.

Faites attention à votre corps. Vous sentirez qu'il y a des plantes que vous remarquerez plus que les autres. Certaines attireront votre attention et vous parleront plus fort.

Il y a dix ans, j'ai visité le rassemblement des Spirit Weavers, où plus de 200 femmes du monde se réunit pour partager leurs connaissances. J'ai passé toute une semaine entourée d'une pure énergie féminine, chantant autour du feu et dansant sous les étoiles. Nous avons appris à faire du feu avec des éléments de la nature, nous avons coloré nos vêtements avec des plantes et fabriqué des mandalas de fleurs pour prier la Terre Mère. Un de ces jours, j'ai assisté à l'atelier d'herboristerie pour apprendre davantage sur la fabrication des teintures-mères et sur les différentes formes d'utilisation des plantes à part la préparation des tisanes. Tandis que l'enseignante nous parlait, je n'avais qu'une seule question qui résonnait dans les coins de mes pensées : comment savoir quelles plantes prendre ? Et j'ai posé cette question. Elle a pris une profonde inspiration et elle m'a dit, en souriant, que je connaissais déjà la réponse. Nos corps savent ce dont ils auront besoin pendant l'hiver. Ils sont connectés à l'univers et savent instinctivement ce qui va se passer et ce qui sera nécessaire pour se soigner. Nos corps peuvent nous guider vers les bonnes plantes, si nous les écoutons dans notre intuition. Elle m'a conseillé d'aller au pré et de se connecter simplement avec l'endroit. Assieds-toi, ressens l'énergie et demandes aux plantes de répondre à ta question. Tu verras qu'il y a des plantes qui sont plus visibles que d'autres. Certaines attireront ton attention et te parleront plus fort.

Je suis d'accord, ça peut paraître un peu bizarre, mais
mon histoire ne s'arrête pas ici.

Après le rassemblement des femmes, je suis venu en Lettonie pour célébrer le solstice d'été et, bien sûr, pour cueillir des herbes. J'ai fait ma sortie annuelle dans les près avec ma maman et je me suis rappelée de tout ce que j'avais appris dans des contrées lointaines. J'ai remarqué les millefeuilles qui me parlaient et les trèfles qui se distinguaient entre tous les autres dans cette image multicolore. À la fin de la journée j'ai commencé à remarquer les alchémilles. Quelques semaines plus tard, je voyais la reine des prés partout où j'allais. Il m'a fallu un certain temps pour comprendre qu'ils me parlaient et que je devais leur répondre en les prenant. Quand je l'ai finalement fait, les pots de ma pharmacie personnelle étaient remplis et j’étais prête pour l'hiver. J'ai emmené les tisanes avec moi à la côte caraïbe du Mexique, où je vivais à cette époque, et, honnêtement, pour un certain temps je les ai oubliés. Quelques mois plus tard, j'ai eu un accident de moto et je me suis retrouvé au lit. Je me suis souvenu que j'avais la reine-des-prés qui a un effet calmant et qui améliore le sommeil. Au moins, c’est ce que je savais sur cette plante à cette époque. J'ai commencé à le boire tous les jours pour rester au lit, ce qui n'est pas si facile si le lit se trouve à 200 m d'eau turquoise et de sable blanc. Ma surprise a été grande quand une semaine plus tard, j’ai lu davantage sur cette plante et j'ai découvert ses propriétés régénératrices des tissus cutanés. C'était exactement ce dont j'avais besoin pour faire régénérer ma peau sans cicatrices et retrouver la vie active qui m'attendait hors du lit !!!

Les prés du Nord regorgent encore de plantes médicinales et de tisanes. En fait,
à chaque pas que nous faisons dans les champs sauvages, nous marchons sur la médecine de la nature.

Pour faire une histoire courte, pendant cette hiver j'avais eu besoin de toutes ces plantes : l'alchémille m'a atténué les règles douloureuses, la millefeuille a soigné efficacement la toux attrapée dans les tempêtes de la saison des pluies, mais le trèfle m'a aidé à nettoyer mon foie des visiteurs tropicaux. Le reste du temps, j'étais en bonne santé et contente d'avoir survécu à l'aide du soleil et des mangues !

Quelles que soient vos questions en ce moment, je vous invite
à donner la chance à cette ancienne pratique de faire ses preuves !